Accueil > Actualités > Droit du travail > Occupation de l’agence Chronopost d’Alfortville (94) en soutien aux postiers (...)


Occupation de l’agence Chronopost d’Alfortville (94) en soutien aux postiers sans-papiers

Depuis ce mardi 11juin 2019, des travailleurs sans papiers occupent l’agence Chronopost d’Alfotville (94) avec le soutien du Comité des travailleurs sans papiers de Vitry, la Fédération SUD PTT, l’Union Syndicale Solidaires 94, la CNT-SO et la CNT 94. Depuis ce matin, une vingtaine de travailleurs sans papiers travaillant ou ayant travaillé à Chronopost occupent l’agence Chronopost d’Alfortville. Ils exigent de Chronopost et du groupe La Poste, deuxième employeur du pays après l’État, les documents qui permettront leur régularisation par les différentes préfectures d’Ile de France.
La Poste avec sa filiale Chronopost fait appel à des entreprises de manutention Partner, Globe Express, Derichebourg, Arès pour le tri et la manutention dans ses plateformesde tri et de distribution. Ces entreprises délèguent une large partie de l’embauche à des entreprises d’intérim qu’elles ont souvent elles-mêmes créées.
Ces sociétés d’intérim emploient des travailleurs sans papiers en veillant à ce que le turn-over soit rapide. Ces travailleurs ne restent pas assez longtemps pour pouvoir être régularisés. Ils travaillent à temps partiel de 3/4h du matin à 7h30. Il s’agit d’un véritable système organisé pour précariser les salariés, pratiquer le dumping social et faire baisser le coût unitaire du colis.
C’est pourquoi les travailleurs sans-papiers et leurs soutiens exigent que La Poste prenne ses responsabilités et qu’ils puissent être régularisés sans délai, quelle que soit leur ancienneté en France et dans l’entreprise.



Dans la meme rubrique

NH Collection Marseille : au 64° jour de grève, ELIOR refuse toujours le dialogue . Les actions se poursuivent contre le groupe NH Hotel !
15 juin | par CNT-SO 66
Ce vendredi 14 juin, la DIRRECTE 13, avait convoqué à 9h30, la direction d’Elior, les grévistes et (...)
NH Collection Marseille : nous ne voulons pas d’une médiation bidon mais un vraie négociation !
5 juin | par CNT-SO 66
Il aura fallu attendre le 54° jour de grève des femmes de chambre sous-traitées pour obtenir (...)
Violences policières et expulsion illégale du piquet de grève au NH Collection
25 mai | par CNT-SO 66
Un nouveau cap a été franchi dans la répression policière du mouvement de grève des salariées (...)
Plateformes de livraison : contre l’exploitation 2.0, on s’organise !
16 mai | par CNT-SO 66
Sur le modèle UBER de l’auto-exploitation, les enseignes de livraison de repas (Deliveroo, UBER (...)
Un mois de grève pour les femmes de chambre du NH Collection Marseille - NH Hôtel honte à vous !
13 mai | par CNT-SO 66
Depuis le 11 avril 2019, les femmes de chambre et équipiers sous-traité.e.s par ELIOR à l’hôtel (...)