Accueil > Actualités > Droit du travail > Maintien des activités pour la « crèche de l’œuf » à la Busserine ( Marseille (...)


Maintien des activités pour la « crèche de l’œuf » à la Busserine ( Marseille 14°) !

CNT-SO Marseille /9 juillet 2018

Parents et personnels, avec leur syndicat CNT-Solidarité Ouvrière, se mobilisent pour le maintien des activités de cette crèche privée gérée par une filiale de la « Fondation des apprentis d’Auteuil » et menacée de fermeture au 30 juillet 2018. Après un premier rassemblement réussi le 09/07, le combat continue ! Les conditions de fermeture sont une de ces mauvaises histoires marseillaises dont se régalent les médias... Les salariées réclamaient depuis longtemps de meilleures conditions de travail et un déménagement dans un autre local, suite aux violences dans l’environnement direct de la crèche dont elles et les enfants sont les témoins, notamment la fusillade du 22 mai dernier. Or le 13 juin, on annonce oralement aux salariées que la crèche ne rouvrira pas en septembre et on leur conseille de chercher du travail ailleurs, sans se préoccuper d’aucune procédure officielle de licenciement. Les parents ne sont pas informé dans un premier temps avant d’être averti oralement de ne pas se réinscrire en septembre !
Ces pratiques sont inadmissibles et démontrent un mépris profond des 15 salariées comme des familles des 35 enfants accueillis, bien loin des « valeurs » revendiquées par les apprentis d’Auteuil.

Au delà de cette gestion humaine scandaleuse, il n’est pas admissible de fermer une crèche dans des quartiers nord déjà largement abandonnés des politiques publiques. Les causes de cette fermeture ne sont pas économiques, cette structure étant largement financée par des acteurs publics (CAF, CD13, ville de Marseille...). Nous interpellons donc directement les pouvoirs publics et financeurs : une solution doit être trouvée pour maintenir les activités de la crèche et les emplois des salariées.
Revue de presse

- La Marseillaise, article du 09/07/18
- La Provence, article du 10/07/18
- Marsactu, article du 10/07/18



Dans la meme rubrique

Victoire des salarié-e-s sous-traité-e-s de l’Holiday Inn St-Charles et de l’Adagio Vieux-port : la lutte et la solidarité ont encore payé !
4 décembre | par CNT-SO 66
Quelques semaines après leurs collègues du Mariott Vélodrome, c’est au tour des salarié-e-s (...)
Livreur à vélo : c’est un contrat de travail !
29 novembre | par CNT-SO 66
La Chambre sociale de la Cour de Cassation prend enfin position sur la relation existant entre (...)
ACQUA : la CNT-Solidarité ouvrière incontournable !
26 novembre | par CNT-SO 66
Lors des élections professionnelles pour le Conseil Social et Économique du 15 novembre, la (...)
Accord gagnant pour les femmes de chambre sous-traitées du Marriott Prado Vélodrome
15 novembre | par CNT-SO 66
Les femmes de chambre de l’hôtel Marriott Prado Vélodrome, avec le soutien de leur syndicat (...)
Hôtel Marriott Prado Vélodrome, les femmes de chambre en grève pour des salaires dignes !
12 novembre | par CNT-SO 66
Les femmes de chambre, sous-traitées par STN Groupe à l’hôtel Marseille Marriott Prado Vélodrome, (...)