Accueil > Actualités > Rassemblement devant la préfecture des PO vendredi 12 janvier à partir de (...)


Rassemblement devant la préfecture des PO vendredi 12 janvier à partir de 17h30

La préfecture aux abonnés absents

Dans le département, de très nombreuses familles déboutées du droit d’asile survivent dans l’angoisse permanente et dans des conditions de vie précaires. Elles demandent à être régularisées pour enfin vivre dignement. Or, selon une circulaire datant de 2012, dite circulaire Valls, les familles présentes en France depuis plus de 5 ans avec des enfants scolarisés depuis plus de 3 ans devraient pouvoir obtenir un rendez-vous avec le service préfectoral auprès duquel déposer leur dossier de demande de régularisation. Or, depuis plusieurs mois, le guichet « étrangers » a​ pour instruction de refuser ces dossiers. Les associations Asti et Cimade qui accompagnent ces familles dans leurs démarches se heurtent à la même fin de non recevoir. Dans le département, une vingtaine de ​familles sont dans ce cas. Comble de l’acharnement et de l’injustice, cinq d’entre elles se sont vues notifier une OQTF (Obligation de Quitter le Territoire Français) avec assignation à résidence et obligation de signer chaque semaine à la Police aux frontières avec obligation d’être accompagnées de leurs enfants. La préfecture refuse d’en donner les raisons aux associations qui l’interpellent régulièrement.

La semaine dernière, une délégation du comité de soutien aux sans-papiers s’est rendue à la préfecture pour remettre un courrier s’insurgeant contre ces refus réitérés. Elle a été éconduite sous prétexte qu’elle n’avait pas demandé de rendez-vous, alors qu’il est bien établi que la préfecture ne répond pas, en tout cas dans des délais acceptables compte tenu des situations d’urgence, aux demandes d’entrevue qui lui sont faites.

Face à une telle situation, nous avons décidé de nous rassembler, avec les familles sans-papiers, devant la préfecture vendredi 12 janvier à partir de 17h30. Nous appelons à la solidarité la plus large. Soyons nombreuses et nombreux.

Le comité de soutien aux sans-papiers



Dans la meme rubrique

Premier Congrès confédéral
9 novembre 2013 | par CNT-SO 66
Motion orientation. Congrès confédéral du 1er novembre 2013 1 Situation économique, sociale et (...)
La désignation d’un délégué syndical peut être contestée même si sa participation aux élections a été validée
5 novembre 2013 | par CNT-SO 66
Une employée de 31 ans, Amaya, qui tra­vaillait dans la société de télé­mar­ke­ting Konecta Spanish à Madrid a été virée pour ne pas être venue au tra­vail le jour … de son expul­sion. Une his­toire qui donne la chair de poule.
30 octobre 2013 | par CNT-SO 66
Amaya Le site « Prenez les quar­tiers » raconte l’histoire de l’expulsion d’Amaya qui s’est (...)
Partout l’exploitation !
30 octobre 2013 | par CNT-SO 66
Près de quatre ans après le puissant séisme qui a dévasté la capitale d’Haïti et ses régions (...)
> Droit > Réintégration dans le poste précédent pour le (...) 28 octobre 2013 par CNT Solidarité Ouvrière - Droit
28 octobre 2013 | par CNT-SO 66